Archives d’un auteur

Journée de la Police Nationale.

JOURNEE DE LA POLICE NATIONALE

Le 9 juillet 1966, le Général De Gaulle, alors Président de la République, a par une loi , décidé la réorganisation des services actifs de la Sûreté Nationale et ceux de la Préfecture de Police de Paris en les incorporant dans une seule entité  LA POLICE NATIONALE.

Aujourd’hui, dans le cadre de ces journées de la Police Nationale, Monsieur le Préfet de l’Hérault François Xavier LAUCH  et la Directrice Interdépartementale de la Police Nationale de

 l’Hérault Mme Marjorie GHIZOLI, avaient convié les autorités administratives ou judiciaires, les élus ( députés ,  Sénateurs , municipaux ou régionaux ), à participer  à cette cérémonie en l’honneur  de la Police  Nationale .

 

Elle a débuté par la revue des personnels de tous services par le Préfet et le Contrôleur Général de Police et une importante remise de décorations   (Médailles du Courage et Dévouement  par M.le Préfet et Médailles d’Or et d’Argent  de la Police par Mme GHIZOLI et son adjoint  à de nombreux fonctionnaires de tous grades et services.

De nombreuses gerbes ont été déposées l’une par  Messieurs SABATIER et AUROUZE , pour l’AACRMI et l’UNRP  suivie  par  celles des élus  , la directrice interdépartementale en terminant  par celle de M. le Préfet.

Le message du Ministre de l’Intérieur a été lu par M.F.X. LAUCH  et les noms des fonctionnaires décédés en service  commandé au cours de l’année écoulée par le Maître de cérémonie  avant  l’hommage aux morts et l’Hymne National

Cette cérémonie très sobre mais empreinte de grande émotion s’est terminée par le remerciement aux porte-drapeaux dont celui de l’ANMONM  de l’Hérault.

Texte H. SABATIER

80ème Anniversaire du Bombardement du 25 juin 1944 de Frontignan-La-Peyrade

80ème Anniversaire du Bombardement du 25 juin 1944 à Frontignan-La-Peyrade

Ce jour, à 09h30, devant le monument dédié aux victimes du bombardement du 25 juin 1944, se sont rassemblés, M.M.ARROUY, Maire de Frontignan-La-Peyrade, accompagné de plusieurs adjoints ou conseillers, les présidents ou leurs représentants des associations patriotiques ou non, les familles ou alliés des victimes, de nombreux élèves des classes primaires de la cité, les autorités civiles ou militaires, sept porte-drapeaux.

 

Après l’hommage au Drapeau suivi de l’Hymne national, repris à cappella, deux gerbes ont été déposées, l’une du Souvenir Français et de l’Association Culture, Avenir, Traditions, l’autre de la Municipalité.

 

Le récit du Bombardement par les Alliés, visant des lieux stratégiques de Sète, Balaruc-les-Usines puis Frontignan provoquant respectivement 50, 19 et enfin  39 victimes  ont causé de très nombreux dégâts matériels tant privés que public, un  nombre considérable de blessés et de sans-abris mais également le départ  des forces d’occupation, a été lu par la Présidente de l’Association Culture, Avenir Traditions ;

Dans son propos , le Maire M. M.ARROUY  a rappelé les nombreuses victimes ou dégâts collatéraux  mais a obligé les autorités de l’époque a prévoir un vaste plan de reconstruction et l’ extension de la ville par le nord de celle-ci.

Le martyrologe a été lu par des élèves et à chaque nom , un couple d’élèves s’est détaché et a déposé une fleur au pied du monument .

Cette cérémonie empreinte d’une grande émotion s’est terminée par le remerciement aux porte-drapeaux.

Texte et photos H. SABATIER

28 requêtes. 0,188 secondes.