Bonjour tout le monde !…

Le site de la section du Loir & Cher  intéresse certainement tous les amis retraités de notre profession. Ils pourront lire et découvrir pas mal d’informations sur l’activité de leurs collègues, les travaux en cours, les améliorations de la vie quotidienne.

Les policiers qui viennent de faire valoir leurs droits à la retraite peuvent se signaler pour mieux nous connaître  voire même y adhérer, avec tous les avantages que nous pouvons leur apporter. L’U.N.R.P. compte quelque 9 000 membres. Ne restez pas isolés.

Vous pouvez remplir un bulletin de pré-adhésion  et l’envoyer à l’adresse prescrite. Cliquez-ici

Pour laisser un commentaire :  l’adresse e:mail est demandée mais n’apparaîtra pas dans le commentaire, celui-ci sera publié après contrôle du modérateur pour les raisons  invoquées dans la page ‘La charte’.

Lorsqu’on se connecte pour écrire un article ou pour faire un commentaire, il faut au minimum respecter les règles élémentaires de courtoisie,  par exemple dire bonjour, au revoir, ou merci.

 Il est bien entendu que les articles et commentaires sont réservés à tous les collègues.

Voir les trucs et astuces.

Merci de votre attention,

 

Décès de Gérard Gatine

C’est avec une grande tristesse, que nous apprenons de décès de Gérard GATINE.

C’était un collègue valeureux, qui avait fait une belle carrière, commencée tout d’abord à la Préfecture de Police, à Asnières dans les Hauts-de-Seine, où j’ai eu le plaisir de le rencontrer. Il était discret et efficace. Jamais un mot de trop, et d’une grande politesse.

Au poste de Police de Villeneuve-la-Garenne qui faisait partie du commissariat  d’Asnières, j’ai été souvent son coéquipier. Gérard ne se départait jamais de son calme. Il répondait aux questions du tout-venant. En tant que jeune policier, j’ai appris pas mal de choses pratiques avec lui.

Repose en paix Gérard.

 

 

Réunion du pôle des retraités de la Fonction publique.

Réunion du pôle des retraités de la Fonction publique

(11 janvier 2024 au siège de l’UNPRG)

En préambule à l’ordre du jour, constat a été fait de la difficulté pour un grand nombre d’associations de recruter de nouveaux retraités par manque de motivation et d’engagement, entrainant un vieillissement des adhérents et des difficultés financières pour les associations, qui ne peuvent pas toujours être compensées par des augmentations de cotisations.  

Le premier sujet abordé a été la Protection sociale complémentaire annoncée dans la fonction publique (elle est déjà appliquée dans le secteur privé depuis 2016). Elle institue des contrats collectifs obligatoires qui se substituent aux contrats individuels souscrits par les fonctionnaires auprès de leurs mutuelles. La mise en place doit se faire ministère par ministère ; chacun d’eux doit lancer un appel d’offres mettant en concurrence les candidats (mutuelles, assureurs, institut de prévoyance), un ou plusieurs opérateurs pouvant être désigné par ministère. Un accord interministériel a été signé en février 2022 avec les partenaires sociaux pour définir un panier de soins minimum assorti au contrat. Les retraités sont exclus de cet accord, l’Etat employeur participant à hauteur de 50% au financement de la cotisation du seul fonctionnaire actif. Il en est fini des mutuelles référencées dans les ministères couvrant indifféremment actifs et retraités et du lien intergénérationnel entre fonctionnaires actifs et retraités.

Sous certaines conditions, les retraités pourront bénéficier de cette offre (sans participation financière) et avec un taux de majoration progressif avec l’âge qui atteindra au maximum 175% (pour les fonctionnaires civils) et 250% (pour les anciens militaires) de la cotisation d’équilibre du contrat collectif. Au-delà de 75 ans, le montant de la cotisation des retraités n’évolue plus en fonction de l’âge. D’après les éléments qui nous ont été communiqués, la cotisation finale ne devrait pas être différente pour les 2 catégories.   Lire la suite de cette entrée »

33 requêtes. 0,704 secondes.